Connect with us

CAN 2019

CAN 2019 : l’Algérie au bout du suspens élimine la Côte d’Ivoire et s’invite dans le dernier carré

Published

on

CAN 2019 : l’Algérie au bout du suspens élimine la Côte d’Ivoire et s’invite dans le dernier carré

Après un match âpre et disputé, la Côte d’Ivoire et l’Algérie n’ont pu se départager (1-1) au terme de 120 minutes. Au bout du suspense, l’Algérie l’emporte 4 tab à 3 et rejoint le Nigéria en demi-finale.

Dans le cadre des quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations, la Côte d’Ivoire défiait l’Algérie au New Suez Stadium. Sur courant alternatif depuis le début de la compétition les Eléphants devaient hausser leur niveau de jeu pour atteindre le dernier carré. A cette occasion, Ibrahim Kamara opérait deux changements majeurs avec les titularisations de Gradel et Sangaré en lieu et place de Nicolas Pépé et Philippe Gbamin. Côté algérien, Djamel Belmadi ne touchait pas à son onze type et misait sur le duo Belaïli, Bounedjah en pointe. Brillants depuis leur entrée en lice, les Fennecs rêvaient d’assurer leur place en demi-finale. Dès l’entame, la Côte d’Ivoire mettait de l’impact dans les duels et se procurait la première opportunité du match. A l’entrée de la surface, Gradel enroulait bien son ballon. M’Bolhi se détendait bien et détournait le cuir sur son montant (6e). Les Eléphants réalisaient une excellente entame et manquaient l’ouverture du score.

Sur la droite, Zaha effectuait un petit numéro et distillait un excellent centre pour Kodjia seul au six mètres qui manquait totalement le ballon (8e). Il fallait attendre la 14ème minute pour entrevoir une réaction algérienne. Belaïli servait Mahrez qui déposait Kanon et voyait le cadre se dérober sur sa frappe. Les Fennecs souffraient et s’exposaient aux déferlantes ivoiriennes. Côté droit, Bagayoko s’infiltrait dans la défense et centrait pour Kanon qui ne pouvait assurer son plat du pied (18e). Mais contre toute attente, la sélection algérienne ouvrait le score. Bounedjah au duel provoquait le loupé de Bagayoko, Bensebaini en profitait pour distiller un excellent centre pour Feghouli qui ajustait Gbohouo (1-0, 20e). Une ouverture du score contre le cour du jeu qui crispait la Côte d’Ivoire. Les hommes de Ibrahim Kamara sortaient du match et perdaient leurs nerfs. Juste avant la pause, Zaha s’infiltrait dans la défense algérienne et alertait Gradel à l’entrée de la surface. La frappe du joueur toulousain était bien captée par M’Bolhi (45+2).

L’Algérie a tout tenté
Au retour des vestiaires, la Côte d’Ivoire frôlait la correctionnelle. Lancé dans le dos de la défense, Bounedjah filait seul au but et se faisait faucher dans la surface par Gbohouo. L’arbitre, conforté par la VAR, indiquait le point de penalty. L’attaquant des Fennecs voulait se faire justice lui-même mais voyait sa tentative heurter la transversale (48e). Deux minutes plus tard, Kodjia dont la frappe était déviée par Mandi, manquait de tromper M’Bolhi, mais le portier algérien restait vigilant (50e). Les Eléphants bien aidés par la chance, revenaient dans le match à l’heure de jeu. Servi par Zaha, Kodjia maladroit jusqu’ici, déposait Benlamri, s’enfonçait dans la surface et décochait une frappe puissante qui trompait M’Bolhi (1-1, 62e). Une égalisation qui vexait les Fennecs. Lancé une nouvelle fois en profondeur, Bounedjah résistait à Kessié mais perdait son duel face à Gbohouo (66e). L’Algérie accentuait la pression sur les buts ivoiriens. Bounedjah lançait Mahrez aux abords de la surface, dont la frappe croisée était sauvée sur la ligne par Bagayoko (69e).

Les hommes de Djamel Belmadi vendangeaient une nouvelle occasion avec Belaïli bien servi par Bounedjah, qui voyait sa frappe filer juste au dessus (78e). La fin de match devenait électrique, la Côte d’Ivoire pliait mais ne rompait pas. Les deux équipes devaient passer par les prolongations pour obtenir leur billet en demi-finale. Max-Alain Gradel donnait des sueurs froides aux supporters algériens avec une frappe qui filait juste au dessus (99e). Dans le second acte des prolongations, Cornet semait la zizanie sur la droite et voyait son centre détourné en corner par Zeffane pris de panique (108e). L’Algérie gâchait une belle cartouche cinq minutes plus tard. Suite à un excellent ballon distillé par Belaïli, Slimani voyait sa tête repoussée par Gbohouo (113e). Les vingt deux acteurs devaient passer par les tirs au but. Une épreuve où Bony, Dié et Belaïli se distinguaient en manquant leur tentative. L’Algérie s’offrait une place en demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations en l’emportant 4 tirs au but à 3. Les Fennecs rejoignaient le Nigéria dans le dernier carré.

CAN 2019

L’Algérie dompte les lions, et reporte son deuxième sacre

Published

on

L'Algérie dompte les lions, et reporte son deuxième sacre

Un but en tout début de match aura suffi à l’Algérie à soulever la deuxième Coupe d’Afrique des Nations de son histoire. Dans une finale qui ne restera pas dans les mémoires pour le beau jeu mais plutôt pour le nombre de fautes sifflées, les Fennecs sont venus à bout du Sénégal 1-0. Baghdad Bounedjah est le héros de cette rencontre.

L’attaquant d’Al Sadd a profité d’un ballon récupéré dans le camp adverse pour se jouer de Kouyaté, puis d’envoyer une frappe contrée par Sané, qui trompait complètement Gomis (2e). Ce sera le seul tir cadré du match pour les Algériens mais il offre la CAN 2019. Derrière l’ouverture du score, le Sénégal a dominé cette rencontre, a beaucoup tenté mais n’a quasiment jamais réussi à mettre en difficulté la défense adverse. Les Lions de la Teranga peuvent être frustrés.

Continue Reading

CAN 2019

CAN 2019: Voici les compos du match Sénégal – Algérie

Published

on

CAN 2019: Voici les compos du match Sénégal - Algérie

On s’approche du dénouement tant attendu de cette CAN 2019 ! Qui du Sénégal ou de l’Algérie va remporter la compétition ?

Continue Reading

CAN 2019

Sénégal – Algérie : les compositions probables

Published

on

Sénégal - Algérie : les compositions probables

C’est l’heure de la grande finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 entre le Sénégal et l’Algérie. Une finale qui sera aussi le remake d’un match déjà vu lors de cette édition en phase de poules. L’Algérie l’avait emporté 1-0 sur un but de Belaïli. Nul doute que tous les supporters des Fennecs seraient ravis avec un tel scénario mais une finale ne ressemble pas à un match de poule. Ce qui est sûr, c’est que le onze de départ de Djamel Belmadi devrait lui être similaire aux dernières rencontres.

Le sélectionneur national a trouvé son onze type, et il n’a pas raison de le changer. Certes, Atal s’est blessé, mais Zeffane a pris la suite sans souci apparent. On devrait donc retrouver M’Bolhi dans les cages avec une défense Zeffane-Mandi-Benlamri-Bensebaini. Pas de surprise non plus dans l’entrejeu, où le trio Guedioura-Bennacer-Feghouli va encore régner. Devant, le capitaine Mahrez sur le côté droit, l’étonnant Belaïli à gauche et Bounedjah en pointe auront l’occasion d’afficher leur complicité et leurs automatismes.

Koulibaly est suspendu
Du classique donc pour l’Algérie, qui peut compter sur ses forces vives. Au Sénégal par contre, il y aura un absent de marque en la personne de Kalidou Koulibaly. Le roc défensif est en effet suspendu pour la finale. C’est Cheikhou Kouyaté qui devrait compenser et prendre la place en défense centrale aux côtés de Salif Sané. Au but, on retrouvera A.Gomis. Sur les côtés, Sabaly à gauche et Gassama à droite.

Dans l’entrejeu, la sentinelle Papa Alioune N’Diaye sera bien là, accompagné par Idrissa Gueye et Henri Saivet. Enfin, le sélectionneur Aliou Cissé devrait aligner son trio magique en attaque. Un trio composé de l’inévitable Sadio Mané, de Mbaye Niang en pointe et d’Ismaïla Sarr. De la vitesse et du talent pour tenter de déstabiliser une défense algérienne très solide depuis le début de la compétition.

Continue Reading
Advertisement

Tendance

Copyright © 2020 ACTUMATCH.NET