Connect with us

Actualites

Equipe de France : Didier Deschamps répond au Bayern Munich

Published

on

Equipe de France : Didier Deschamps répond au Bayern Munich

Convoqué en équipe de France alors que le Bayern Munich l’estime blessé, Lucas Hernandez est au coeur d’une petite brouille entre le club allemand et la sélection tricolore. Un communiqué piquant a même été publié cet après-midi par les Munichois. Mais Didier Deschamps reste campé sur ses positions.

Depuis ce week-end, et suite à l’annonce des joueurs retenus par Didier Deschamps pour les matches face à l’Islande et la Turquie, le Bayern Munich ne cesse de faire passer ses messages. En clair, le club allemand affirme que son défenseur Lucas Hernandez n’est pas apte à jouer avec sa sélection. Non utilisé depuis le 28 septembre dernier, l’ancien pensionnaire de l’Atlético de Madrid souffre du genou. Cependant, malgré les messages répétés de l’entraîneur bavarois Niko Kovac, Didier Deschamps n’a pas remplacé Hernandez, qui est d’ailleurs attendu à Clairefontaine. Relancé sur ce débat en conférence de presse, le sélectionneur national a réaffirmé sa position.

« Je comprends Kovac. On a des intérêts qui peuvent être communs. Les intérêts du club divergent avec ceux de la sélection. On a deux matches importants, voire décisifs. Ce n’est pas comme si on avait deux matches amicaux. Ça ne me gêne pas, j’ai été entraîneur. Qu’ils fassent tout pour les protéger, parfois ça va contre nos intérêts. Dans d’autres cas de figure, quand les joueurs ne sont pas appelés, ils ne sont pas contents non plus. On fait les choses correctement. Ça peut m’arriver d’échanger directement avec les entraîneurs. Les staffs médicaux échangent aussi. Le premier match est vendredi, on a le temps d’évoluer, de définir le programme sur la semaine et prendre des décisions. Je ne suis pas là pour prendre des risques outre mesure. Des fois, il y a des joueurs qui se blessent en sélection. J’ai eu Kovac, j’ai échangé avec lui et, il me l’a dit, il a été sélectionneur, donc il a été confronté à cette situation. »

Deschamps se laisse le temps de décider pour Hernandez
Toutefois, le ton est monté d’un cran de l’autre côté du Rhin juste avant le point-presse de Deschamps. Dans un communiqué, la direction du Bayern a exprimé son fort agacement vis-à-vis du choix du staff tricolore de faire venir Hernandez en France. Le patron du géant germanique, Karl-Heinz Rummenigge, y a d’ailleurs fustigé la déclaration du Bayonnais dans laquelle ce dernier affirmait qu’Hernandez pouvait jouer sur une jambe. « Je suis irrité par le comportement de la fédération française. (…) La déclaration citée par l’entraîneur de la France Didier Deschamps, selon laquelle Lucas Hernandez – si littéralement – était également disposé à « jouer avec une jambe », était très surprenante pour nous ». Une situation tendue qu’a souhaité désamorcer le sélectionneur.

« Je ne suis pas là pour remettre en cause. On connait bien la situation. Qu’ils puissent être irrités… C’était une image, je ne compte pas le faire jouer sur une jambe. Lors du dernier stage, je vous assure qu’il voulait jouer contre Andorre sur une jambe. On sait très bien la situation. J’ai échangé aussi avec Lucas, il y a le ressenti du joueur. Je sais bien qu’il y a un intérêt du Bayern pour bien le faire travailler durant la trêve et je faire jouer après. Il a eu une petite alerte. Dans l’idéal, si on prend zéro risque, on le met à l’abri, mais je sais qu’il s’est entrainé depuis. On va voir dans les prochains jours. C’est toujours délicat. Le joueur est toujours au milieu, et je veux pas le mettre en porte à faux. L’employeur, ce n’est pas la fédération. Il est vraiment très attaché à l’équipe de France, il ne faut pas qu’il y ait des tiraillements. J’ai échangé avec Kovac, je ne vais pas appeler Pierre, Paul ou Jacques. Je ne vais pas rentrer dans les détails. Ils sont dans leur droit, mais ce n’est pas remettre en cause leurs examens. Et je le répète, on ne joue pas demain, mais vendredi. » Affaire à suivre.

Actualites

Real Madrid : Gareth Bale s’explique sur sa passion pour le golf

Published

on

Real Madrid : Gareth Bale s'explique sur sa passion pour le golf

Gareth Bale (30 ans) et le golf, sport dont il est fan, c’est une longue histoire évidemment liée au football. Souvent critiqué pour ses apparitions sur les parcours alors qu’il se trouvait au même moment dans une situation conflictuelle avec le Real Madrid, l’international gallois avait également créé la polémique en célébrant la qualification du pays de Galles pour l’Euro 2020. L’ancien de Tottenham avait en effet, en novembre dernier, posé aux côtés de ses coéquipiers en sélection derrière le désormais célèbre drapeau «Pays de Galles. Golf. Madrid. Dans cet ordre.» Ce qui n’avait pas manqué de faire vivement réagir à l’époque. Les choses se sont depuis apaisées mais Gareth Bale a souhaité mettre les choses au clair sur son amour pour le golf.

«Ce sport me permet de m’éloigner de tout ce qui est négatif et m’aide à retrouver la raison. Le lendemain, je me sens un peu plus frais et prêt à me concentrer et à me sentir mieux dans le football. Cela ne devrait pas être un problème pour moi de jouer au golf, mais c’en est un. Beaucoup de gens ont des problèmes avec le fait que je joue au golf. Je ne sais pas pourquoi, j’en ai parlé à de nombreuses reprises et tout le monde est d’accord avec ça», a dans un premier temps lâché Gareth Bale lundi dans l’émission spécialisée dans le golf intitulée Random Golf Club. Le Gallois, qui ne comprend pas pourquoi sa condition physique est mise en danger en arpentant les parcours, a ensuite utilisé l’exemple de Stephen Curry, le basketteur des Golden State Warriors : «je sais qu’il (Curry) joue le matin avant ses matches. Moi, si je joue deux jours avant un match, les gens vont dire « qu’est-ce qu’il fait ? »». Le message est clair. Sera-t-il compris et accepté de tous ? Rien n’est moins sûr.

Continue Reading

Actualites

Eto’o sans pitié pour Diouf et Drogba

Published

on

Eto’o sans pitié pour Diouf et Drogba

Samuel Eto’o assure qu’il était le meilleur joueur africain en son temps, devant El-Hadji Diouf et Didier Drogba.

Samuel Eto’o et Didier Drogba ont été les deux grands attaquants vedettes du football africain dans les années 2000 et il est bien difficile de les partager. C’était sans compter sur El-Hadji Diouf, double Ballon d’or africain en 2001 et 2002, qui a récemment affirmé qu’il était le «joueur africain le plus talentueux» de sa génération. Une punchline, lancée tout sourire par le Sénégalais lors d’un apéro, qui n’a pas plu à Samuel Eto’o.

«Même si mon frère Diouf la dernière fois, avec un verre de plus, s’est un peu perdu, il n’y a pas débat. Aucun d’eux ne peut venir dire qu’il a été à mon niveau ou qu’il a été meilleur que moi, a lancé l’idole camerounaise sur Instagram. C’est un fait, c’est quelque chose qui est là. Je ne discute pas quelque chose avec les autres, c’est un fait. S’ils ont quelque chose à revendiquer, à eux de le montrer. Je voulais être le numéro 1, je l’ai été tout au long de ma carrière et aucun d’eux n’a été meilleur que moi».

Samuel Eto’o a notamment été élu Joueur africain de l’année à 4 reprises (2003, 2004, 2005 et 2010) et estime qu’il aurait pu gagner «8 ou 9» Ballons d’or africains s’il n’avait pas été en conflit avec la CAF. Le buteur camerounais était notamment au sommet de son art lors des sacres du Barça en Ligue des champions en 2006 et 2009. Il a ainsi fini 5e au classement du Ballon d’or France Football en 2009, alors que Drogba a décroché une… 4e place en 2007.

Continue Reading

Actualites

L’Ajax privé de titre, Ziyech ne digère pas

Published

on

L’Ajax privé de titre, Ziyech ne digère pas

Les responsables de l’Eredivisie ont pris la décision vendredi de ne pas désigner de champion alors que la saison aux Pays-Bas ne reprendra pas. Malgré son statut de leader après 25 journées sur 34 au programme, l’Ajax n’étoffe donc pas son palmarès. Logique pour certains, d’autant que l’AZ Alkmaar n’était devancé par le club d’Amsterdam qu’à la différence de buts. Mais pas pour Hakim Ziyech.

Le milieu offensif de 27 ans, qui jouait là sa dernière saison avec les Lanciers puisque Chelsea l’a d’ores et déjà débauché, estime que le titre devait malgré tout être attribué. « Il n’y a pas officiellement de champion… Bien sûr que j’aurais préféré gagner le titre sur le terrain mais s’il fallait choisir un champion, pour moi, c’était l’Ajax », dixit l’international marocain dans les pages du quotidien néerlandais Algemeen Dagblad.

Et de poursuivre: « Nous sommes premiers malgré toutes les histoires comme quoi l’AZ le méritait parce qu’ils nous avaient battus deux fois. La différence de buts, comme c’est toujours le cas, ne compterait plus désormais ? Ce sont des conneries ! Comment le PSV a remporté le titre en 2007 ? Pour un seul but… »

Continue Reading
Advertisement

Tendance

Copyright © 2020 ACTUMATCH.NET