Connect with us

Ligue 1

PSG : Julian Draxler fait son bilan personnel et annonce clairement ses intentions

Published

on

PSG : Julian Draxler fait son bilan personnel et annonce clairement ses intentions

Julian Draxler le dit, le PSG est club fou. Où il se sent bien et où il s’imagine prolonger, malgré un nouveau positionnement et une concurrence qui va s’accentuer.

C’est une drôle de saison qu’aura vécue Julian Draxler au Paris Saint-Germain. Arrivé dans la capitale sous le mandat d’Unai Emery pour occuper l’aile gauche, l’international allemand a été reconverti milieu relayeur la plupart du temps avec Thomas Tuchel. La faute à un quatuor offensif incontournable avec Di Maria, Neymar, Mbappé et Cavani et à un manque de joueurs au milieu de terrain. Draxler a donc été utilisé à de multiples postes selon les besoins et s’est accommodé de son nouveau positionnement. Pour autant, s’il a été capable de livrer de vrais bons matches, il ne s’est pas fait remarquer dans les moments plus délicats de la saison.

Interrogé par Kicker pour établir un bilan de sa campagne 2018-2019, l’international allemand a préféré retenir le positif. « Je suis assez satisfait de ma saison. Le départ a été relativement difficile car au début, Thomas Tuchel ne savait pas vraiment où aller avec moi. Ensuite, j’ai souvent évolué en numéro 8, ou un mix entre 6 et 8. Car avec Di Maria, Cavani, Neymar et Mbappé, nous sommes pas mal équipés ! Mon travail consistait aussi à convaincre l’entraîneur que je pouvais jouer ce rôle. Je l’ai très bien fait, il me l’a également confirmé. (…) Pour moi, cela a aussi ressemblé à l’équipe : après le match contre Manchester, j’ai été blessé pendant presque 4 semaines et je n’ai plus jamais retrouvé mon rythme. »

« Tout le monde veut être le meilleur buteur de l’équipe »

Draxler semble surtout s’être fait une raison. Face à la concurrence dans le secteur offensif, il se voit bien s’installer définitivement dans un rôle de milieu relayeur. « Au PSG, les quatre de devant doivent être servis. Ils ont tous un super ego, tout le monde veut être le meilleur buteur de l’équipe, peut-être du championnat et peut-être de toute l’Europe. Vous avez donc besoin de quelqu’un derrière pour construire le jeu et penser de manière plus défensive. Cela a été mon travail principal cette saison, j’ai trouvé mon rôle. J’ai marqué 5 buts et délivré 12 passes décisives en 48 matches, mais dans une position beaucoup plus défensive qu’avant. » Reste que le club de la capitale va aussi essayer de se renforcer dans l’entrejeu pour répondre aux besoins de l’équipe.

Dès lors, la concurrence pourrait devenir bien plus rude dans ce secteur. Et Julian Draxler est fréquemment cité comme un possible partant. Sans que cela soit sa volonté, comme il l’a de nouveau rappelé. « Je suis loin de me dire : je n’en peux plus, je dois partir. Au contraire, je me sens très bien, j’ai du temps de jeu, un super entraîneur et je suis dans un super club. Le club est fou, dans un sens positif, car beaucoup de choses peuvent se passer du jour au lendemain. Mais je ne pense pas que quiconque au PSG veuille me chasser du club. Je reprends l’entraînement le 8 juillet et me préparerai pour la saison prochaine. Si on me propose une prolongation de contrat, je l’écouterai. » Une prolongation plutôt qu’un départ, est-ce aussi l’avis du PSG ?

Ligue 1

PSG : Thomas Tuchel rassure sur l’état de forme de Neymar

Published

on

PSG : Thomas Tuchel rassure sur l'état de forme de Neymar

Thomas Tuchel était en conférence de presse ce vendredi. L’entraîneur du Paris Saint-Germain a évoqué plusieurs sujets chauds de l’actualité du club à l’instar des fins de contrat d’Edinson Cavani et Thomas Meunier.

Il a notamment eu quelques mots concernant la forme physique de Neymar. Revenu sur les terrains avec ses coéquipiers lundi, le numéro 10 parisien se porte bien. « Il est là avec nous, en bonne santé, dans un bon état d’esprit, avec tout le monde », déclare-t-il. Néanmoins, le technicien allemand ne veut pas brûler les étapes pour éviter toute blessure, que ce soit concernant le Brésilien ou ses autres joueurs.

Il suit : « prêt pour jouer demain ? Non, mais ce n’est pas nécessaire, on a 5 semaines pour se préparer. Le plus important pour moi est qu’on reste ensemble pendant 4 ou 5 semaines, sans grosse blessure, et qu’on retrouve notre rythme. Ce n’est pas facile, on a manqué 4 mois d’entraînement.

On doit être attentif à la santé des joueurs. C’est le plus important. Les garçons sont contents de reprendre. » L’objectif sera d’arriver en forme à Lisbonne, où le PSG doit disputer son quart de finale de Ligue des Champions.

Continue Reading

Ligue 1

Kylian Mbappé regrette les départs de Lassana Diarra et Gianluigi Buffon

Published

on

Kylian Mbappé regrette les départs de Lassana Diarra et Gianluigi Buffon

Dans un dossier de « L’Équipe » consacré à la nouvelle vie de Lassana Diarra, Kylian Mbappé évoque l’ancien milieu mais aussi Gianluigi Buffon : « Ça m’a fait quelque chose de le voir partir. »

Dans le quatrième et dernier épisode de la série de L’Équipe intitulée « les disparus du foot français » consacré à Lassana Diarra (après Yoann Gourcuff, Jérémy Toulalan et Camel Meriem), Kylian Mbappé évoque l’ancien milieu international (35 ans, 34 sélections), retraité depuis février 2019 et une dernière pige au PSG.

« C’était tonton Lass, un grand frère sur lequel tu pouvais compter, raconte l’attaquant champion du monde. Il m’a souvent raconté sa carrière, ses clubs. Il a fait des erreurs, il m’a donc conseillé. Il m’a aidé lors de moments compliqués. Le haut niveau, il connaît. Il sait de quoi il parle. Il a fréquenté beaucoup de clubs, un peu partout d’ailleurs. Il est parti très tôt, et seul, de chez lui. J’ai toujours aimé écouter les anciens. (Gianluigi) Buffon a aussi été très important pour moi. »

« Lass passait aussi beaucoup de temps notamment avec Presnel Kimpembe. Et il a toujours joué ce rôle même quand il ne jouait pas »

Kylian Mbappé développe sur l’importance des deux anciens dans le vestiaire, alors qu’ils ne sont restés qu’un an chacun au PSG, de janvier 2018 à février 2019 pour Lassana Diarra (19 matches toutes compétitions confondues) et lors de la saison 2018-2019 pour Gianluigi Buffon (25 matches), reparti depuis à la Juventus. « Mais Lass ne parlait pas uniquement à moi. Il se confiait à ceux qui étaient demandeurs. Il passait aussi beaucoup de temps notamment avec Presnel Kimpembe. Et il a toujours joué ce rôle même quand il ne jouait pas. Et ça, c’est très important. Il avait de la bouteille. »

« Il (Diarra) n’était pas celui qu’on a pu décrire parfois, développe Mbappé (21 ans). Lassana était très respecté dans le vestiaire. Ça m’a fait quelque chose de le voir partir. Ça m’a fait aussi quelque chose de voir partir Buffon. Lass m’avait parlé de ses projets, je savais ce qu’il avait envie de faire mais je ne pensais pas que ça allait marcher aussi fort. Car ça marche très fort. Je suis encore en contact avec lui. »

Continue Reading

Ligue 1

Monaco : le revenant Pietro Pellegri annonce la couleur

Published

on

Monaco : le revenant Pietro Pellegri annonce la couleur

Perturbé par les blessures depuis son arrivée sur le Rocher, Pietro Pellegri compte bien tout casser la saison prochaine avec l’AS Monaco.

Six petites apparitions en Ligue 1, 1 but. Voilà pour l’heure le maigre bilan de Pietro Pellegri (19 ans), arrivé à l’AS Monaco en janvier 2018 pour 25 M€ en provenance du Genoa. Le plus jeune joueur de l’histoire du club du Rocher à disputer un match de championnat à 16 ans et 336 jours n’a jamais vraiment pu montrer de quoi il était capable depuis.

Gêné par les blessures à répétition, l’Italien commençait à bien revenir physiquement avant que la pandémie de Covid-19 ne stoppe la compétition dans l’Hexagone. Qu’importe, le jeune homme compte bien rattraper le temps perdu, comme il l’a confié aux médias officiels du club.

Pellegri veut faire taire ses détracteurs
«Les gens sont mauvais, ils pensent qu’après deux ans d’arrêt, je suis fini, à 19 ans… », a lâché le Transalpin, très revanchard. «Mais dans les difficultés, tu dois garder ce qui te fait grandir. Tu dois aller de l’avant et lutter pour ton rêve. J’ai travaillé sur mes points faibles, les adducteurs et les ischios. J’espère que je pourrai bien commencer cette année», a-t-il indiqué.

Frais physiquement en ce jour de reprise de l’entraînement, marqué par un terrible accident à La Turbie, le buteur, sous contrat jusqu’en juin 2022, veut tout faire pour réussir, enfin, à enchaîner. «Tout l’été, j’ai travaillé sans relâche. Cette saison doit être la mienne. Ça suffit. Quand je repense à mes deux saisons galères, ça me met les nerfs. Le foot, c’est toute ma vie. Et ça fait deux ans que je n’ai pas fait ce que j’aime», a-t-il conclu. Le couteau entre les dents, Pietro Pellegri est prêt à en découdre.

Continue Reading
Advertisement

Tendance

Copyright © 2020 ACTUMATCH.NET