Connect with us

Copa America

Copa America 2019 : Premier but de Messi ! (vidéo)

Published

on

Copa America 2019 : Premier but de Messi ! (vidéo)

La barre sauve d’abord Fernandez sur la frappe de Lautaro. Sur la frappe de Messi dans la surface, le gardien repousse d’un beau réflexe le ballon. C’est l’action la plus dangereuse de l’Argentine dans ce match.
Il y aurait eu un problème dans la surface, l’arbitre va consulter la VAR et siffle penalty.

Copa America

Copa América : Messi suspendu 3 mois après ses accusations

Published

on

Copa América : Messi suspendu 3 mois après ses accusations

Lionel Messi a écopé de trois mois de suspension en sélection nationale pour ses critiques formulées contre la Confédération sud-américaine (Conmebol) lors de la Copa America en juillet.

Il avait écopé d’un match de suspension pour son exclusion face au Chili. La sanction est bien plus lourde pour ses propos tenus à l’issue de ce match remporté par l’Argentine (2-1) lors de la petite finale de la dernière Copa America. La Confédération sud-américaine (Conmebol) a annoncé vendredi avoir infligé trois mois de suspension au capitaine de l’Albiceleste. Messi ne pourra donc pas disputer les matchs de son équipe nationale jusqu’en novembre prochain. Mais il sera éligible pour la campagne de qualifications sud-américaines au Mondial 2022 qui débute en mars 2020, sauf le premier match pour lequel il est suspendu. Il a écopé en outre d’une amende de 50.000 dollars (environ 45.000 euros).

« On en a marre de la corruption »

Après la rencontre contre le Chili, il avait accusé la Conmebol d’être corrompue. « Je ne suis pas venu (à la remise des médailles) pour une série de raisons. Parce qu’on ne doit pas faire partie de cette corruption, de ce manque de respect. On en a marre de la corruption, des arbitres et de tout ce qui gâche le spectacle », avait-il lâché en zone mixte. L’instance avait alors réagi en estimant que les accusations de Messi étaient « inacceptables » et « infondées ». « Il est inacceptable qu’à la suite d’incidents spécifiques à la compétition des accusations infondées aient été lancées, qui manquent de vérité et mettent en cause l’intégrité de la Copa América », avait indiqué la Conmebol.

Face au Chili, Messi avait été renvoyé aux vestiaires dès la 37e minute de jeu pour une altercation avec Gary Medel. Les deux joueurs, qui avaient déjà eu des échanges musclés plus tôt dans la rencontre, étaient à la lutte pour un ballon qui sortait en six mètres. Poussé par le numéro dix argentin, le défenseur chilien s’était vivement retourné, avant de se retrouver tête contre tête avec l’attaquant du Barça. Il s’agissait seulement de la deuxième expulsion de Messi. La première était déjà survenue sous le maillot de l’Argentine, lors de ses grands débuts avec l’équipe nationale, contre la Hongrie, en 2005, pour un coup de coude.

« Je paie peut-être la note »

Messi avait ensuite insinué qu’il avait été expulsé parce qu’il avait critiqué l’arbitrage à l’issue de la défaite de l’Argentine contre le Brésil en demi-finales (2-0). « Je paie peut-être la note aujourd’hui. Avec un carton jaune, tout aurait pu être réglé. Je dis toujours la vérité et je suis honnête, c’est pour ça que je suis serein. Si ce que je dis a des répercussions, ce n’est pas ma faute. Je crois que ce qui s’est passé est dû à ce que j’ai dit », avait-il lâché.

Continue Reading

Copa America

Dani Alves répond sèchement à Lionel Messi

Published

on

Dani Alves répond sèchement à Lionel Messi

Les déclarations très amères de Lionel Messi samedi soir, après la petite finale entre son pays et le Chili, ont beaucoup fait parler. Plusieurs joueurs brésiliens ont répondu sèchement au joueur du Barça, et son ami Dani Alves a aussi tenu à s’exprimer.

« Les amis n’ont pas toujours raison. Il a peut-être dit ça à chaud, mais je ne peux pas être d’accord avec lui. Il a manqué de respect à l’institution, à l’équipe brésilienne. Il a manqué de respect à plein de professionnels qui ont renoncé à beaucoup de choses pour le rêve de gagner un titre. Ce n’est pas parce que c’est mon ami que je vais être d’accord. Je crois qu’il a tort, et je ne vais pas lui donner raison », a expliqué le latéral droit, nommé MVP du tournoi, à SporTV.

Continue Reading

Copa America

Copa América : Le Brésil triomphe à domicile

Published

on

Copa América : Le Brésil triomphe à domicile

Soir de finale à Rio de Janeiro ! Au Maracanã, le Brésil défiait le Pérou pour la finale de la Copa America 2019. Devant son public, la Seleção n’a pas tremblé en s’imposant 3-1 pour remporter son neuvième titre dans cette compétition.

Un match attendu par tout un peuple. Au lendemain de la victoire de l’Argentine face au Chili dans le match pour la troisième place, le Brésil et le Pérou croisaient le fer au Maracanã de Rio de Janeiro pour la grande finale de cette édition 2019. Malgré l’aide de son public et un statut de favori, la Seleção devait se méfier de cette sélection péruvienne, qui a sorti le Chili, double tenant du titre en demi-finales et avec la manière (3-0). En phase de poules, les Brésiliens avaient tout de même fait forte impression contre la Blanquirroja, avec une victoire nette et sans bavure 5-0, mais une finale reste une finale. Afin de remporter le Graal, Tite optait pour un 4-3-3 avec Gabriel Jesus, Firmino et Everton aux avant-postes. Côté péruvien, Ricardo Gareca sortait un 4-5-1 et plaçait, comme d’habitude, Guerrero à la pointe de l’attaque.

Dans un stade acquis forcément à leur cause, les Brésiliens tremblaient rapidement sur un coup de pied arrêté. À plusieurs mètres du but, Cueva tentait sa chance et sa frappe passait de peu à côté des cages gardées par Alisson (2e). Après ce premier avertissement, les joueurs de Tite commençaient à s’installer dans le camp péruvien. Et sur sa première offensive, la Seleção trouvait la faille. Servi par Alves, Gabriel Jesus réalisait un bon travail sur la droite pour centrer au deuxième poteau où Everton se jetait pour marquer (15e, 1-0). En confiance, les Brésiliens tentaient de faire le break. Coutinho frappait sur un bon service de Firmino mais le Barcelonais n’accrochait pas le cadre (24e). De leur côté, les Péruviens avaient du mal à approcher la surface brésilienne, laissant la possession à leurs adversaires. Firmino, lui, voyait sa tête passer de peu au-dessus des cages de Gallese (36e). Mais avant la pause, le Brésil craquait.

Gabriel Jesus termine mal
Dans la surface brésilienne, Cueva cherchait Guerrero en retrait mais Thiago Silva contrait le ballon de la main en taclant. L’arbitre désignait alors le point de penalty et confirmait sa décision après avoir visionné le ralenti. Le capitaine péruvien s’élançait et prenait Alisson à contre-pied pour l’égalisation (44e, 1-1). Les deux équipes allaient donc rentrer aux vestiaires dos à dos, mais Gabriel Jesus en décidait autrement. Passeur décisif sur l’ouverture du score, l’attaquant de Manchester City ajustait Gallese d’une belle frappe pour redonner l’avantage aux siens (45e+3, 2-1). Après la pause, les troupes de Tite revenaient avec de bonnes intentions et poussaient pour se mettre à l’abri. D’une frappe enroulée de peu à côté, Coutinho faisait lever les supporters brésiliens (51e). Bien servi dans la surface, Firmino manquait lui sa tentative croisée qui filait à côté (54e). L’attaquant de Liverpool revenait d’ailleurs à la charge mais sa tête ne terminait pas au fond (57e).

Après une période difficile, le Pérou sortait un peu la tête de l’eau. Les joueurs de Ricardo Gareca remettaient un peu le pied sur le ballon. Les Brésiliens tentaient alors de reprendre le ballon en mettant de l’agressivité dans leurs interventions. Peut-être un peu trop même puisque Gabriel Jesus recevait un deuxième avertissement pour une charge sur un adversaire, laissant donc son équipe en infériorité numérique (70e). Du coup, les Péruviens bénéficiaient d’un peu plus d’espaces. Trauco forçait Alisson à réaliser un arrêt dans un angle fermé (73e). Le gardien des Reds était ensuite tout heureux de voir la reprise de Flores passer juste à côté de son but (74e). Suite au carton rouge, Tite réorganisait lui son équipe pour la fin de match. En fin de match, Everton obtenait un penalty pour une faute de Zambrano. Après vérification de l’arbitre, Richarlison mettait les siens à l’abri (90e, 3-1). Le score en restait là. Le Brésil s’imposait 3-1 face au Pérou dans cette finale et remportait donc la neuvième Copa America de son histoire !

Continue Reading
Advertisement

Tendance

Copyright © 2020 ACTUMATCH.NET