Connect with us

Ligue 1

Le Conseil d’État valide la fin de saison et suspend les relégations d’Amiens et de Toulouse

Published

on

Le Conseil d’État valide la fin de saison et suspend les relégations d'Amiens et de Toulouse

Saisi par l’OL, Toulouse et Amiens, le Conseil d’Etat avait écouté les arguments de ces trois clubs jeudi dernier concernant l’arrêt de la Ligue 1 et les décisions qui ont en découlé. Le verdict est tombé aujourd’hui : la fin de championnat est validée mais les relégations sont suspendues !

Il y a 5 jours, Jean-Michel Aulas faisait le show devant le Conseil d’État à Paris. Le président de l’Olympique Lyonnais ciblait clairement la LFP dans son argumentaire, contestant la décision d’arrêter la Ligue 1 (où l’OL est classé 7e). Ce qui a donné lieu à de belles passes d’armes entre les différents protagonistes. Toulouse et Amiens, eux, étaient là pour réclamer de leur côté l’annulation des descentes en Ligue 2.

Après trois heures de débat dans la salle des contentieux devant l’excellent juge Bertrand Dacosta, il fallait alors finir l’instruction et le juge des référés annonçait alors donner sa réponse en début de semaine. Il a donc fallu attendre quelques jours pour découvrir le verdict de ces référés-suspension, qui a été rendu public ce mardi, après que le juge a examiné, avec minutie, les écritures de toutes les parties, dont celle, évidemment, de la défendrice, la Ligue de football professionnel (LFP), représentée par Didier Quillot, le directeur général, au Conseil d’État, jeudi dernier.

Toulouse et Amiens peuvent sourire
« En raison de l’épidémie de covid-19, la Ligue de football professionnel a, le 30 avril, décidé de mettre fin à la saison 2019-2020. Elle a enregistré le classement des championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 en tenant compte du nombre de points obtenus et du nombre de rencontres disputées par les équipes. Fin mai, trois clubs de football (Olympique Lyonnais, Amiens Sporting Club et Toulouse Football Club) ont saisi le juge des référés du Conseil d’État pour qu’il ordonne la suspension de ces décisions », introduit d’abord le Conseil d’État dans son ordonnance.

Deux décisions étaient donc attendues. Le CE a décidé de valider la fin de la saison, ce qui ne devrait pas faire plaisir à Jean-Michel Aulas, qui demandait en outre une saison blanche. Par contre, Amiens et Toulouse peuvent être contents ! « Le juge des référés estime que le conseil d’administration de la Ligue ne pouvait pas légalement se fonder, pour décider de reléguer les deux derniers du classement de la Ligue 1, sur le fait que l’actuelle convention conclue avec la Fédération française de football (FFF) prévoit une limite de vingt clubs, alors que cette convention prend fin le 30 juin prochain et qu’une nouvelle convention devra être signée. Le juge ordonne donc à la Ligue de football professionnel, en lien avec les instances compétentes de la FFF, de réexaminer la question du format de la Ligue 1 pour la saison 2020-2021, au vu de l’ensemble des éléments relatifs aux conditions dans lesquelles cette saison est susceptible de se dérouler, et d’en tirer les conséquences quant au principe des relégations avant le 30 juin », a donc conclu la juridiction. Reste maintenant à savoir si des recours en cassation (toujours au Conseil d’État) auront lieu dans les prochains jours.

Ligue 1

Ligue 1 : Nice sans ses supporters face à Lens

Published

on

Ligue 1 : Nice sans ses supporters face à Lens

Nous venons tout juste de l’apprendre. L’OGC Nice a fait un choix fort ce mercredi en annonçant sur son compte twitter que le club a pris la décision de ne pas accueillir de public pour son premier match de la saison en Ligue 1 contre le RC Lens le 23 août prochain.

Cette information annoncée par Jean-Pierre Rivière est liée à la crise sanitaire et également « afin de ne pas faire de distinction entre les nombreux et fidèles abonnés du club ». Une triste nouvelle pour les supporters niçois qui devraient néanmoins voir celle-ci comme un acte responsable.

Continue Reading

Ligue 1

PSG : Thomas Tuchel rassure sur l’état de forme de Neymar

Published

on

PSG : Thomas Tuchel rassure sur l'état de forme de Neymar

Thomas Tuchel était en conférence de presse ce vendredi. L’entraîneur du Paris Saint-Germain a évoqué plusieurs sujets chauds de l’actualité du club à l’instar des fins de contrat d’Edinson Cavani et Thomas Meunier.

Il a notamment eu quelques mots concernant la forme physique de Neymar. Revenu sur les terrains avec ses coéquipiers lundi, le numéro 10 parisien se porte bien. « Il est là avec nous, en bonne santé, dans un bon état d’esprit, avec tout le monde », déclare-t-il. Néanmoins, le technicien allemand ne veut pas brûler les étapes pour éviter toute blessure, que ce soit concernant le Brésilien ou ses autres joueurs.

Il suit : « prêt pour jouer demain ? Non, mais ce n’est pas nécessaire, on a 5 semaines pour se préparer. Le plus important pour moi est qu’on reste ensemble pendant 4 ou 5 semaines, sans grosse blessure, et qu’on retrouve notre rythme. Ce n’est pas facile, on a manqué 4 mois d’entraînement.

On doit être attentif à la santé des joueurs. C’est le plus important. Les garçons sont contents de reprendre. » L’objectif sera d’arriver en forme à Lisbonne, où le PSG doit disputer son quart de finale de Ligue des Champions.

Continue Reading

Ligue 1

Kylian Mbappé regrette les départs de Lassana Diarra et Gianluigi Buffon

Published

on

Kylian Mbappé regrette les départs de Lassana Diarra et Gianluigi Buffon

Dans un dossier de « L’Équipe » consacré à la nouvelle vie de Lassana Diarra, Kylian Mbappé évoque l’ancien milieu mais aussi Gianluigi Buffon : « Ça m’a fait quelque chose de le voir partir. »

Dans le quatrième et dernier épisode de la série de L’Équipe intitulée « les disparus du foot français » consacré à Lassana Diarra (après Yoann Gourcuff, Jérémy Toulalan et Camel Meriem), Kylian Mbappé évoque l’ancien milieu international (35 ans, 34 sélections), retraité depuis février 2019 et une dernière pige au PSG.

« C’était tonton Lass, un grand frère sur lequel tu pouvais compter, raconte l’attaquant champion du monde. Il m’a souvent raconté sa carrière, ses clubs. Il a fait des erreurs, il m’a donc conseillé. Il m’a aidé lors de moments compliqués. Le haut niveau, il connaît. Il sait de quoi il parle. Il a fréquenté beaucoup de clubs, un peu partout d’ailleurs. Il est parti très tôt, et seul, de chez lui. J’ai toujours aimé écouter les anciens. (Gianluigi) Buffon a aussi été très important pour moi. »

« Lass passait aussi beaucoup de temps notamment avec Presnel Kimpembe. Et il a toujours joué ce rôle même quand il ne jouait pas »

Kylian Mbappé développe sur l’importance des deux anciens dans le vestiaire, alors qu’ils ne sont restés qu’un an chacun au PSG, de janvier 2018 à février 2019 pour Lassana Diarra (19 matches toutes compétitions confondues) et lors de la saison 2018-2019 pour Gianluigi Buffon (25 matches), reparti depuis à la Juventus. « Mais Lass ne parlait pas uniquement à moi. Il se confiait à ceux qui étaient demandeurs. Il passait aussi beaucoup de temps notamment avec Presnel Kimpembe. Et il a toujours joué ce rôle même quand il ne jouait pas. Et ça, c’est très important. Il avait de la bouteille. »

« Il (Diarra) n’était pas celui qu’on a pu décrire parfois, développe Mbappé (21 ans). Lassana était très respecté dans le vestiaire. Ça m’a fait quelque chose de le voir partir. Ça m’a fait aussi quelque chose de voir partir Buffon. Lass m’avait parlé de ses projets, je savais ce qu’il avait envie de faire mais je ne pensais pas que ça allait marcher aussi fort. Car ça marche très fort. Je suis encore en contact avec lui. »

Continue Reading
Advertisement

Tendance

Copyright © 2020 ACTUMATCH.NET