Connect with us

Liga

Liga : Areola en a déjà marre du Real Madrid ?

Published

on

Liga : Areola en a déjà marre du Real Madrid ?

Venu au Real Madrid en fin de mercato estival pour tenter de concurrencer Thibaut Courtois, Alphonse Areola passe le plus clair de son temps sur le banc de touche. Le gardien de but international tricolore a déchanté et voudrait déjà quitter la Maison blanche.

Alphonse Areola est depuis bientôt trois mois dans l’effectif du Real Madrid. Son départ en prêt pour le géant espagnol avait été bouclé par le Paris Saint-Germain en parallèle de la venue de Keylor Navas chez les champions de France. Après avoir partagé le poste de numéro 1 des Rouge et Bleu avec Gianluigi Buffon, sans réussir à se montrer véritablement impérial ni régulier, l’international tricolore espérait pouvoir trouver un second souffle pour son retour en Espagne, lui qui avait défendu la cage de Villarreal il y a quelques années (2015-2016).

Mais en tout et pour tout, le champion du monde 2018 n’a disputé que trois rencontres avec le maillot madrilène sur les épaules, dont une entrée en jeu tonitruante, le 1er octobre dernier, à la mi-temps d’un match de Ligue des champions que la troupe de Zinedine perdait de deux buts à domicile face au FC Bruges. Appelé à prendre le relais d’un Thibaut Courtois malade, le nouvel arrivant avait su se montrer à son avantage. Mais s’il espérait surfer sur cette prestation qui avait même ravi les socios du Real, c’est raté. Depuis, son concurrent belge a repris sa place et reste indétrônable sur sa ligne. Ce qui n’est évidemment pas encourageant pour un portier de bientôt 27 ans qui n’aura que trop cirer le banc de touche depuis le début de sa carrière.

A Paris, il n’a finalement été indiscutable qu’en 2017-2018, après avoir fait ses armes à Lens ou Bastia notamment. Désormais, Alphonse Areola veut enfin jouer, et ça ne passe apparemment pas par la case Real Madrid non plus. Pour preuve, d’après le quotidien Sport, les Merengues chercheraient d’ores et déjà à recruter le Camerounais André Onana (Ajax Amsterdam) dans l’optique de la saison 2020-2021. D’où cet avis vraisemblablement déjà tranché du Français de ne surtout pas vouloir s’éterniser du côté de Santiago-Bernabéu, même s’il faudra pour cela patienter jusqu’à juin prochain. Cela le handicapera-t-il aux yeux de Didier Deschamps pour aller chercher le poste de numéro 3 derrière Hugo Lloris et Steve Mandanda lors du prochain Euro ? Car pendant ce temps-là, Mike Maignan, son concurrent direct, continue de s’aguerrir sur les terrains, et pas sur le banc de touche du Losc.

Liga

Liga – Le Real Madrid s’impose contre Getafe

Published

on

Liga - Le Real Madrid s'impose contre Getafe

Le Real Madrid devait s’imposer contre Getafe pour réaliser la bonne opération de cette 33e journée de Liga. Une courte victoire (1-0) qui a mis du temps à se dessiner. Mais l’essentiel est là.

Un Real Madrid leader de Liga et en grande forme accueillait Getafe (6e) ce jeudi soir (22h). Un match à enjeu capital, même si chaque match est important, puisqu’en cas de victoire les Merengues pouvaient prendre quatre points d’avance sur leur dauphin, le FC Barcelone. Malgré un manque de résultats depuis la reprise (6 points pris sur 15 possibles), l’adversaire du soir était difficile à manœuvrer. Du côté du Real, Zinedine Zidane alignait un 4-4-2. Thibaut Courtois occupait la cage, devant lui se trouvaient Ferland Mendy, Sergio Ramos, Raphaël Varane et Daniel Carvajal. On retrouvait Casemiro, Luka Modric, Toni Kroos et Isco au milieu puis Vinicius Junior et l’inarrêtable Karim Benzema sur la ligne offensive. José Bordalás présentait lui aussi un 4-4-2. Au but, David Soria avait devant lui Olivera, Chema, Etxeita et Suárez. Dans l’entrejeu, Maksimovic, Arambarri, Cucurella et Nyom animaient le jeu et enfin, Mata, Timor étaient chargés de trouver la faille.

Le Real Madrid mettait sans surprise le pied sur le cuir dès le début du match. Karim Benzema n’avait besoin que de deux minutes pour tenter sa première frappe du match. Un extérieur du pied à l’entrée de la surface mais David Soria intervenait. Les visiteurs se portaient eux vers l’avant quelques minutes après. Ils étaient même à la limite d’ouvrir le score mais se heurtaient à Thibaut Courtois (9e) sur une tête de Nemanja Maksimovic qu’avait déviée Xabier Etxeita. Le portier belge se distinguait une nouvelle fois dans la foulée. Il se couchait bien sur une frappe enroulée par Marc Cucurella (12e). Le Real Madrid subissait dans le jeu mais savait se montrer dangereux sur ses rares offensives. Dans la surface de réparation, Vinicius Junior reprenait un centre de Ferland Mendy à ras de terre sur la gauche. Il se jetait pour couper la trajectoire mais le portier des Azulanos réalisait un arrêt remarquable et sortait le ballon in extremis du bout des doigts (23e). Quelle action !

Minimum syndical pour un petit Real Madrid
A la demi-heure de jeu, première déconvenue pour les Madrilènes. Raphaël Varane sortait sur blessure et Eder Militao le remplaçait. Les hommes de Zinedine Zidane occupaient le camp de leurs adversaires. Sur un centre piqué de Sergio Ramos, c’est Marcelo qui tentait sa chance au but mais sa reprise de volée était stoppée par David Soria (36e). Le gardien du club de la banlieue madrilène était décisif comme depuis le début de la rencontre et permettait aux siens de rentrer au vestiaire sur un score nul et vierge. Le second acte reprenait sur un rythme haché. Les actions peinaient à s’enchaîner et plusieurs cartons jaunes étaient distribués par Juan Martínez Munuera (Militao (47e), Nyom (47e), Damian Suarez (53e)). C’est Luka Modric qui était l’auteur de la première grosse occasion de ce deuxième volet avec une frappe croisée au sol qui effleurait le poteau droit (58e). Il était imité quelques secondes plus tard par Jaime Mata. Sa frappe enroulée du droit passait de peu au-dessus du but (60e).

Zinedine Zidane assistait de l’extérieur du terrain au déchet technique préoccupant de son équipe. Il décidait alors de faire trois changements. Valverde, Asensio et Rodrygo remplaçaient respectivement Modric, Vinicius et Isco. Déjà décisif contre Valence, Marco Asensio faisait une nouvelle fois bonne impression sur ses premières prises de balle. Sur la gauche, il servait Benzema qui tirait en pivot mais ne cadrait pas (66e). Le chronomètre défilait et malgré leurs offensives de plus en plus nombreuses mais peu dangereuses, Sergio Ramos et ses coéquipiers se rapprochaient d’un match nul loin d’être arrangeant dans la course au titre. Les efforts finissaient par payer leurs fruits au début du dernier quart d’heure. Sur un débordement côté droit, Dani Carvajal rentrait dans la surface et se faisait crocheter. Le point de penalty était désigné par l’officiel. Sergio Ramos s’en chargeait et plaçait le cuir sur la droite du but (80e). Son neuvième but cette saison en championnat dont cinq sur penalty. 1-0 mais que ce fut dur pour le Real ! Avec cette victoire difficile, les Merengues distançaient le Barça à quatre points et bouclaient leur sixième victoire en autant de rencontres depuis la reprise.

Continue Reading

Liga

Liga – Le Barça est tenu en échec par l’Atletico Madrid

Published

on

Liga - Le Barça est tenu en échec par l'Atletico Madrid

Le choc de cette 33e journée de Liga opposait le FC Barcelone à l’Atlético de Madrid. Les Blaugranas avaient l’opportunité de mettre la pression sur les épaules du Real Madrid en reprenant provisoirement les rênes du championnat espagnol, tout en entretenant leur objectif de conserver leur titre de champion. Les hommes de Diego Simeone souhaitaient eux consolider leur troisième place afin de terminer plus sereinement cet exercice 2019-2020. Au terme d’une histoire de penalties, les deux formations se sont séparées dos à dos (2-2) au Camp Nou, qui aura été le théâtre du 700e but de Lionel Messi en carrière.

Le match démarrait sur les chapeaux de roues pour les locaux puisque Diego Costa, malheureux buteur contre son camp sur un corner de Lionel Messi, permettait au Barça d’ouvrir le score (12e). Le doute n’avait néanmoins pas le temps de s’installer chez les Colchoneros. Dans la foulée, Saul Niguez prenait ter Stegen à contre pied et transformait un penalty obtenu par Carrasco (19e). Dès le retour des vestiaires, Lionel Messi confirmait son statut de meilleur buteur de la Liga (22 buts) en convertissant un penalty d’une panenka osée devant Oblak (49e). Sur un nouveau penalty, une fois de plus glané par Carrasco, Saul voyait double et trompait de nouveau Marc-André ter Stegen. L’Espagnol permettait donc à l’Atlético de Madrid (3e, 58 unités) de prendre un point sur la pelouse du FC Barcelone (2e, 69 points). Un match nul qui n’arrange véritablement personne mais qui pourrait bien faire les affaires du Real Madrid, qui accueillera Getafe, jeudi (22h), afin de faire un pas de plus vers son 34e titre de champion d’Espagne.

Continue Reading

Liga

Le Real Madrid s’impose et reprend les rênes de la Liga

Published

on

Le Real Madrid s'impose et reprend les rênes de la Liga

Au terme d’un match maîtrisé, les Merengues l’emportent par la plus petite des marges face à l’Espanyol (1-0). Casemiro sur une inspiration géniale de Benzema libère le Real qui compte désormais deux longueurs d’avance sur le Barça au classement.

Dans le cadre de la 32ème journée de Liga, l’Espanyol accueillait le Real Madrid à l’Estadi Cornellà-El Prat. En crise et proche d’une relégation, le club catalan a limogé samedi Abelardo et intronisé son directeur sportif Francisco Joaquín Pérez Rufete comme entraîneur intérimaire jusqu’à la fin de saison. De leur côté, les Merengues victorieux de Majorque (2-0) mercredi dernier, souhaitaient poursuivre leur bel série et surtout profiter du nul obtenu par le Barça samedi à Vigo (2-2) pour s’emparer seuls du fauteuil de leader. Pour cette affiche, Rufete alignait un 4-42 avec le duo Raul de Tomas et Wu Lei en pointe. Côté Merengues, Zinedine Zidane optait pour un schéma similaire et titularisait notamment Isco dans l’entrejeu. Dans les premières minutes, la Casa Blanca se faisait bouger par une formation catalane entreprenante.

Wu Lei débordait côté droit et centrait pour Darder dont le plat du pied était contré par Carvajal (2e). Le Real réagissait cinq minutes plus tard avec une tentative de lob géniale de Casemiro bien maîtrisée par Diego Lopez (7e). Après une entame poussive, les hommes de Zidane partaient à l’offensive. Sur coup-franc, Kroos trouvait Casemiro dans la surface dont la volée était reprise de la tête par Ramos qui ne cadrait pas (10e). L’Espanyol en difficulté dans le jeu parvenait tout de même à donner des sueurs froides à son adversaire comme sur un coup-franc d’Embarba (20ème) ou encore sur une belle frappe à l’entrée de la surface de Wu Lei qui filait juste au-dessus (24e).

Le Real Madrid ne s’arrête plus
Juste après la demi-heure de jeu, le Real Madrid poussait pour ouvrir le score mais la frappe de Benzema était déviée en corner par Diego Lopez (35e). Juste avant la pause, les Merengues ouvraient le score. Marcelo alertait Ramos qui déviait pour Benzema dont la talonnade géniale trouvait Casemiro qui ajustait Diego Lopez de près (0-1, 45e). Au retour des vestiaires, Karim Benzema manquait de trouver le chemin des filets. Sur une belle transversale d’Isco, l’attaquant français redressait bien son ballon mais n’inquiétait pas Diego Lopez (50e).

Après l’heure de jeu, Zidane injectait du sang-neuf avec les entrées de Vinicius Junior et Rodrygo (63e). Les Merengues maîtrisaient leur sujet mais restaient sous la menace de l’Espanyol. Sur coup-franc, Raul de Tomas obligeait Courtois à s’employer (65e). Moins flamboyants qu’à l’accoutumée, les protégés de Zidane se contentaient de gérer leur avance. Grâce à son 21ème succès de la saison, le Real Madrid prenait seul le contrôle de la Liga avec deux points d’avance sur le FC Barcelone.

Continue Reading
Advertisement

Tendance

Copyright © 2020 ACTUMATCH.NET