Connect with us

Actualites

OL : Jean-Michel Aulas en remet une couche sur l’OM

Published

on

OL : Jean-Michel Aulas en remet une couche sur l’OM

L’Olympique Lyonnais accueille ce mercredi en quart de finale de la Coupe de France l’Olympique de Marseille. Déjà pas tendre avec l’OM voici moins d’une semaine, le patron de l’OL, Jean-Michel Aulas, en a remis une couche.

Ce mercredi soir, l’Olympique Lyonnais accueille l’Olympique de Marseille pour ce qui est le grand choc de clubs de Ligue 1 dans ces quarts de la Coupe de France. Ces derniers jours, Jean-Michel Aulas n’était pas tendre avec les Marseillais. « S’ils devaient terminer devant Lyon, ils devront respecter les règles du fair-play financier pour pouvoir jouer la Ligue des Champions. Je remercie l’OM de me donner l’occasion de dire qu’ils sont complètement en dehors des clous du fair-play financier, avec la bénédiction de la DNCG. Pour que le football en France et en Europe reste crédible, il faut que les règles économiques soient respectées, au même titre que l’arbitrage », avait déclaré le président de l’OL voici quelques jours.

Ce mercredi, avant la rencontre (à suivre en direct sur notre live commenté), une conférence téléphonique avec plusieurs médias était organisée afin de présenter l’excellente santé financière du club cher à JMA. Il a une nouvelle fois évoqué la situation de l’OM. S’il place les Phocéens en bonne position sportivement tout en nuançant avec l’absence d’Europe et l’élimination en Coupe de la Ligue, il préfère être dans la peau de l’OL en ce qui concerne le reste, à savoir les bilans financiers pour cette fin de saison.

« Je préfère être dans ma peau, que dans celle de l’actionnaire de l’OM, c’est évident »
« Pour moi la position de l’OM est tout à fait favorable sur le plan du championnat. Maintenant, se situer bien en championnat, mais ne pas avoir la possibilité dans le futur de pouvoir assumer d’éventuelles qualifications en Coupe d’Europe, parce que les exigences financières seraient trop fortes, c’est un handicap. On est dans la situation où on est qualifié dans toutes les compétitions et où on a la possibilité, quand on un départ difficile ou des blessures importantes de pouvoir faire le mercato qu’on vient d’afficher. On verra s’il est productif en termes de résultats sportifs d’ici quelque temps. (…) Vous savez comme moi que Marseille a eu un certain nombre de difficultés dans les années passées et ne s’était pas qualifié pour les coupes d’Europe. Quand vous n’êtes pas qualifiés en coupe d’Europe et que vous n’avez pas les moyens d’avoir un effectif très important, vous êtes favorisés par rapport aux équipes qui jouent la coupe d’Europe. Ils sont dans un cycle parfait avec un très bon entraîneur, de très bons joueurs et ils ne jouent pas la Coupe d’Europe et se sont fait éliminer en Coupe de la Ligue. Donc il y a des points positifs et des points négatifs. Maintenant, quand vous cumulez 170 millions de pertes sur deux années, c’est vrai que vous êtes beaucoup plus inquiets pour le futur à moyen et long terme que quand vous avez, comme on l’a, des fonds propres à près de 300 M€. Nos résultats du premier semestre sont du niveau de ce qu’on fait et peut espérer sur une année de Champions’ League. Chacun à ses spécificités, mais je préfère être dans ma peau et dans la peau de l’actionnaire de l’OL que de celui de l’OM, c’est évident », a ainsi longuement déballé un JMA bien en forme.

Relancé sur le sujet d’une éventuelle absence de l’Olympique Lyonnais lors de la saison prochaine en Europe, Jean-Michel Aulas n’a à nouveau pas hésité à faire briller son sublime bilan européen et à refaire une pique vers l’OM : « premièrement on va tout faire pour se qualifier pour une coupe d’Europe. Ça fait 23 ans de suite et je crois que quatre clubs l’ont fait en Europe, trois autres que nous. J’espère que vous la poserez au PSG et a l’OM, qui sort d’une période sans coupe d’Europe et qui aujourd’hui semble recueillir la faveur de tous les médias ». Les retrouvailles avec les dirigeants de l’OM, ce mercredi soir, s’annoncent chaudes.

Comments

comments

Actualites

Bruges – Charleroi: L’Union Belge reconnait l’erreur de D’Hondt

Published

on

Bruges - Charleroi: L'Union Belge reconnait l'erreur de D'Hondt

Chaque lundi, le ‘Refereeing Department’ de l’Union Belge clarifie certaines phases du week-end écoulé. Deux phases ont été analysées lors de la défaite de Charleroi au Club de Bruges ce dimanche suite à un but polémique entaché d’une poussée de Dennis sur Dessoleil.

Le but de Balanta

« Lors d’une phase offensive du Club Brugge KV, le joueur Emmanuel Dennis (Club Brugge KV) pousse son adversaire Dorian Dessoleil (Royal Charleroi Sporting Club) dans un duel aérien près de la ligne de touche.

L’arbitre et l’assistant-arbitre auraient dû sanctionner cette action. Cette faute a été commise dans une action offensive qui a résulté en une opportunité de but. A la fin de cette phase offensive, le ballon a toutefois été dégagé de la surface de réparation par un joueur de Charleroi. Lorsque Club Brugge a récupéré le ballon, celui-ci a été remis en retrait pour lancer une ‘nouvelle’ phase offensive. Cette offensive a amené le but d’Éder Balanta.

Le protocole du VAR ne permet pas au VAR d’intervenir à la suite d’une ‘faute non sifflée qui résulte en un but’, si celle-ci ne fait plus partie de la ‘phase offensive’ ayant directement amené le but.

Vu que le ballon disputé par un joueur de Charleroi est joué jusqu’en dehors de la surface de réparation et est en plus remis en retrait par un joueur de Club Brugge, nous ne parlons plus d’une phase ayant directement amené un but.

Le Referee Department s’attendait à un coup franc en raison d’une poussée d’Emmanuel Dennis (Club Brugge KV), mais la non-intervention du VAR était correcte ».

Situation de penalty sur Fall

« Mamadou Fall (Royal Charleroi Sporting Club) et Simon Deli (Club Brugge KV) courent vers le ballon dans la surface de réparation. Fall effectue un mouvement sur sa droite pour se mettre entre le ballon et le défenseur, ce qui résulte en un contact entre les deux joueurs.

Fall ‘sent’ le contact et tombe. Vu qu’il n’y a pas de faute clairement commise par Deli, l’arbitre n’interrompt pas le jeu.

L’arbitre a pris la bonne décision de ne pas accorder de penalty. Le Refereeing Department ne s’attendait pas à une intervention du VAR.

Comments

comments

Continue Reading

Actualites

Gattuso: « Messi est le plus grand de tous les temps »

Published

on

Gattuso: "Messi est le plus grand de tous les temps"

Lionel Messi est « le plus grand de tous les temps », a assuré lundi Gennaro Gattuso, l’entraîneur de Naples, club marqué par le passage du légendaire Diego Maradona, à la veille du duel entre son équipe et Barcelone en Ligue des champions.

« C’est le plus grand et il est un exemple pour tous, il ne dit jamais un mot plus haut que l’autre. Il fait des choses qui n’existent que sur la Playstation, des choses impensables. Ca fait déjà quelques années qu’il est le plus grand de tous les temps », a expliqué Gattuso en conférence de presse.

Relancé sur la comparaison avec Maradona, qui a joué à Naples de 1984 à 1991, Gattuso a répondu que l’idole du Napoli était « un dieu du foot ».

« Mais je l’ai vu sur VHS, ou sur DVD. De près, au stade, je ne l’ai jamais vu. Je sais le champion qu’il a été et je sais que j’ai raté quelque chose de merveilleux. Je le regrette. Aujourd’hui, je vois Messi faire des choses que faisait Maradona« , a-t-il dit.

Gattuso a insisté sur la nécessité de ne pas se concentrer exclusivement sur Messi.

« J’ai lu des choses sur des dispositifs, du marquage individuel… On doit faire une prestation collective, parce qu’il n’y a pas que Messi », a dit Gattuso, qui a assuré être un admirateur du travail de Quique Sétien, le nouvel entraîneur du Barça.

« Je l’ai beaucoup observé, à Las Palmas, au Bétis Séville. J’ai un grand respect pour lui, c’est un très grand entraîneur. Et je revois avec lui le Barcelone qu’on ne voyait pas depuis un an et demi, deux ans », a déclaré le technicien italien.

Comments

comments

Continue Reading

Actualites

Bernardo Silva ouvre les portes du Etihad Stadium à Messi

Published

on

Bernardo Silva ouvre les portes du Etihad Stadium à Messi

Bernardo Silva a accordé une interview à ‘Cadena SER’, le joueur de Manchester City n’a pas caché son envie de jouer un jour aux côtés de Leo Messi, mais il est conscient que cette possibilité s’avère un peu compliquée.

Le Portugais a dû répondre aux rumeurs qui lient Leo Messi à City, une rumeur fréquente ces dernières années, surtout quand le Barça vit par une mauvaise passe.

« Bien sûr, j’aimerais jouer avec Messi mais c’est une question compliquée. S’il veut venir à City, il sera le bienvenu. »et pouvoir dire que j’ai joué avec les deux meilleurs (il joue avec Cristiano en sélection portugaise).

Sur le match contre le Real Madrid, le Portugais confie pleinement en Guardiola et ses anciennes expériences au Bernabeu. « Pep a déjà joué plusieurs matches au Bernabeu, alors, il sait parfaitement comment gagner dans ce stade. »

Sur le match contre le Real Madrid, le Portugais confie pleinement en Guardiola et ses anciennes expériences au Bernabeu. « Pep a déjà joué plusieurs matches au Bernabeu, alors, il sait parfaitement comment gagner dans ce stade. »

Comments

comments

Continue Reading
Advertisement

Tendance

Copyright © 2020 ACTUMATCH.NET