Connect with us

Liga

Real Madrid : la colère froide de Zinedine Zidane après la défaite face au Betis

Published

on

Real Madrid : la colère froide de Zinedine Zidane après la défaite face au Betis

Ce dimanche, le Real Madrid s’est incliné à Séville contre le Betis. Zinedine Zidane est entré dans un colère froide.

Ce dimanche soir, le Real Madrid est redescendu de son petit nuage. En effet, après leur belle victoire contre le FC Barcelone la semaine passée (2-0), les Madrilènes ont perdu leur place de leader de la Liga en chutant en Andalousie contre le Betis Séville. Sidnei avait ouvert le score (40e) avant que Karim Benzema n’égalise sur penalty avant que les deux formations ne rentrent aux vestiaires (45e +3). En toute fin de match, c’est l’ancien Barcelonais Christian Tello, qui allait donner un avantage définitif aux Andalous (82e).

Les Merengues ont été très critiqués à l’issue de la rencontre, mais surtout, ils étaient lucides sur leur performance dominicale. « L’équipe était intermittente pendant de nombreuses phases du match et nous n’avons pas fait ce que nous avions répété pendant la semaine. Nous savions comment jouait le Betis et ils ont très bien réussi. Nous ne méritions pas de gagner. Il y a encore beaucoup de matches de Liga, onze, et nous allons continuer à nous battre jusqu’à la fin. Même quand nous avons gagné contre Barcelone, nous n’avons pas tout bien fait », a expliqué Sergio Ramos, le capitaine de la Casa Blanca.

« Aujourd’hui, c’est une honte »
Mais ce n’est pas le seul à avoir admis cela. En effet, Zinedine Zidane a pris sa part pour cette défaite et, surtout, n’avait pas l’air très content. « On a fait beaucoup d’erreurs et quand tu n’es pas à ton niveau, tu te compliques les choses. On a eu du mal. On n’a pas eu d’intensité, de rythme, tout nous a manqué. On peut dire que ça a été le pire match de la saison. Il ne faut pas devenir fou, mais on ne peut pas être content du match qu’on a fait ce soir », a indiqué le coach français.

Mais il ne s’est pas arrêté là, a protégé ses joueurs et surtout pris la faute sur lui. « Nous pouvons aller de l’avant. Aujourd’hui, c’est une honte, mais il reste encore onze matches et nous continuerons jusqu’à la fin pour gagner la Liga. Même si ce n’est pas un problème d’attitude, je n’ai aucune explication pour ce qui s’est passé. Nous n’avons pas fait de match pour gagner et je suis responsable. Je défends toujours mes joueurs, si je dois dire quelque chose, je vais le dire à l’intérieur du vestiaire », a fini par expliquer Zidane. Ambiance.

Liga

L’Atlético Madrid, une légende emportée par le coronavirus

Published

on

L’Atlético Madrid, une légende emportée par le coronavirus

Après le décès d’un jeune joueur du centre de formation, l’Atlético Madrid est encore en deuil suite à la disparition de José Luis Capon, une légende du club, emporté par le coronavirus.

Le jeune joueur du centre de formation est également décédé mais rien n’indique qu’il s’agit du coronavirus.

Les drapeaux du stade de l’Atletico Madrid sont en berne suite au décès dimanche de José Luis Capon, un ancien joueur du club, à l’âge de 72 ans.

Le défenseur avait joué neuf ans à l’Atletico Madrid et avait remporté deux titres de champion (1973 et 1977). Samedi, le club madrilène avait également appris le décès d’un joueur de son centre de formation.

Continue Reading

Liga

Les capitaines en Liga refusent le chômage partiel

Published

on

Les capitaines en Liga refusent le chômage partiel

Qui dit chômage partiel en Espagne, dit potentiellement salaire zéro. Un effort que les joueurs de Liga ne sont pas prêts à faire.

Ils étaient réunis en visioconférence samedi sous l’égide du président de l’association des footballeurs espagnols, David Aganzo. « Ils », ce sont les capitaines des clubs de foot professionnels en Espagne, soit 42 ambassadeurs qui se sont formellement opposés à la proposition faite par la Ligue aux différentes entités des championnats de première et deuxième divisions ibères: passer au plus vite au régime ERTE (Expedientes de Regulación Temporal de Empleo). Ou Dossiers de régulation temporaire de l’emploi.

En clair, le chômage partiel qu’ont déjà adopté tous les clubs de Ligue 1. A ceci près que le dispositif n’offre pas les mêmes garanties qu’en France où les salariés placés en activité partielle continue de toucher 70% de leurs revenus bruts (soit 84% environ du net). En Espagne, ce recours permet aux entreprises de suspendre purement et simplement les paies, pour une période déterminée. Un sacrifice fraîchement consenti par les joueurs de la Juve, qui ont accepté de renoncer à leurs salaires pour quatre mois en Italie. Mais pour les capitaines de Liga et Liga 2, ça ne passe pas, rapporte la Cadena COPE.

Déjà de grosses baisses de salaire consenties
« En cette période de crise qui nous contraint à la solidarité, à la générosité et à l’effort, il faut savoir tendre la main et trouver des solutions pour le bien de tous: institutions, clubs, joueurs, staffs et supporters », martèle Miguel Angel Gil Marin, le directeur général de l’Atlético de Madrid. Les capitaines, parmi lesquels le Merengue Sergio Ramos, répondent que la plupart des joueurs sont prêts à baisser leurs émoluments tant que durera la crise. Au Barça, ce serait déjà le cas si l’on en croit les récentes annonces de la direction blaugrana. La presse catalane évoque un rabais considérable de 70%. Un bel effort déjà.

Continue Reading

Liga

L’Atlético de Madrid passe aussi en chômage

Published

on

L’Atlético de Madrid passe aussi en chômage

Après le Barça et l’Espanyol, l’Atlético de Madrid est le troisième club de Liga en Espagne à avoir recours au chômage partiel. C’est le patron du club Miguel Ángel Gil Marín qui en a fait l’annonce à travers un long communiqué adressé à tous les salariés. « Nous y sommes contraints pour survivre » prévient-il.

Tout le monde est concerné au club, les joueurs de l’équipe première comme le l’ensemble des employés qui ne peut exercer une activité professionnelle. L’Espagne est durement touchée par la crise sanitaire et le gouvernement vient de prolonger de 15 jours la durée de confinement de la population.

Continue Reading
Advertisement

Tendance

Copyright © 2020 ACTUMATCH.NET